Test – Shadow Tactics : Blades of the Shogun

Le genre du jeu tactique est une niche qui reste peu exploité. Après avoir séduit le public avec la série des Commando à la fin des années 90, le genre a été délaissé et n'a connu que quelques rares titres. C'est donc avec plaisir que nous testons les rares représentants du genre qui sortent. Aujourd'hui Mimimi Productions nous propose Shadow Tactics : Blades of the Shogun. L'esprit samouraï et la finesse du ninja parviendront-il à relancer un genre tombé en désuétude?

Quand on parle jeu tactique sur PC, le premier nom qui vient à l'esprit est Commando: Derrière les lignes ennemies. Le premier épisode, sorti en 1998, avait véritablement enthousiasmé les joueurs avec un gameplay intelligent et exigeant. Après trois épisodes, le soufflé est retombé et c'est le genre dans son ensemble qui avait presque totalement disparu. Depuis peu de jeux du genre sont sortis et encore moins de jeux réussit. Il y a eu toutefois deux exceptions notables. La première en 2001 avec Despérados: Wanted dead or alive, et la seconde en 2015 avec l'excellent The Crookz: The big Heist.

Tout est histoire de contexte

Shadow Tactics: Blades of the ShogunEt l'histoire est un excellent contexte. Tout comme pour la série des Commando, c'est un évènement historique qui sert ici de base au scénario de Shadow Tactics : Blades of the Shogun. Le jeu prend place au Japon en 1615 par la bataille d'Osaka. Historiquement, cette bataille apportera la réunification du Japon par Tokugawa Ieyasu qui est alors shogun et qui par cette victoire écrasera les derniers membres de la principale famille rivale, le Toyotomi. C'est donc pour assurer la stabilité de la paix nouvellement instaurée que vous vous verrez confier différentes missions à travers le pays. Le choix du Japon est sans aucun doute un excellent choix. Le pays et son histoire bénéficient d'une excellente popularité auprès des joueurs. La période d'Edo et ses personnages de samouraïs et de ninja ont également toujours fascinés. Toutefois attention, il est ici question d'évènements fictifs (à l'exception de la prise du château d'Osaka). Malheureusement, tous ces éléments ne sont que prétextes et le scénario global du jeu n'est pas plus épais que le fil d'un katana.

Patience, anticipation et timing

Shadow Tactics: Blades of the Shogun artworkLe gameplay Shadow Tactics : Blades of the Shogun fera évoluer les joueurs s'étant déjà essayé à un des jeux nommés plus tôt en territoire connu. Pour chaque mission, vous prendrez le controle de l'un ou plusieurs des cinq personnages jouables. Chacun d'eux disposant de leurs propres attaques et capacités. Votre objectif sera de rester le plus discret possible et d'avancer en effaçant vos traces. Le jeu vous demandera d'être patient, de prendre le temps d'observer les chemins de ronde de vos ennemis et de vous y adapter. La grande force de Shadow Tactics : Blades of the Shogun est la grande liberté d'action qu'il vous offre. Les manières d'accomplir vos objectifs sont extrêmement nombreuses. Le titre vous offre également la possibilité de coordonner les actions de vos personnages. Malheureusement, cette feature souffre parfois de quelques bugs.

Le Japon comme si vous y étiez

Shadow Tactics: Blades of the ShogunSans vous décrocher la rétine, le jeu se défend plutôt bien sur le plan graphique. Si il vous faudra peut-être un temps d'adaptation pour vous habituer à la caméra libre, les maps sont toujours extrêmement bien pensée et toujours lisibles. On pourra tout de même reprocher un manque de diversité quant aux animations des PNJ. Niveau sonore, c'est un sans faute. Les doublages japonais sont très réussis et  participe grandement à l’immersion. La musique elle remplie parfaitement son rôle et s'avère même agréable à écouter seule. La véritable réussite du titre est de parvenir à une telle cohérence entre l'univers et le gameplay. A aucun moment l'on a l'impression qu'un élément n'est pas à sa place. Seuls les temps des premiers chargements des maps peuvent éventuellement briser cette immersion. Le jeu bénéficie également d'une excellente jouabilité grâce au grand nombre d'objectifs secondaires à débloquer. La plupart d'entre eux vous forceront à adopter une stratégie bien précise et changeront totalement votre approche de la mission principale.