Rencontre avec la Nintendo Switch

Nous l’avons fait pour vous (et surtout un peu pour nous) nous avons eu la chance d’être invité par Nintendo pour tester leur nouvelle console la Switch, lors de sa présentation au grand Palais le vendredi 13 janvier. Compte-rendu d’une rencontre avec une console singulière.

Pour ceux qui ne seraient pas sortis de leur grotte ces derniers mois, la Switch est la future console de Nintendo à sortir le 3 mars prochain. Fort d’un nouveau concept, Nintendo nous propose une console hybride à la fois de salon et portable (si si je vous jure, moi aussi la première fois ça m'a fait bizarre). Doté d’un écran de 6.2 pouces et de manettes amovibles Nintendo nous offres là encore un ovni vidéoludique. Reste à savoir ce que vaut vraiment cette console.

Une console modulable

Nous ne rentrerons pas dans les caractéristiques poussées de la machine, car il n’y a rien de nouveau sous le soleil. En effet, le hardware est sensiblement le même que celui de la wii U. Vous trouverez d'ailleurs ici la vidéo de la présentation de la console. Ici nous allons nous intéresser aux manettes de la console : les Joy-con.

Joy-ConCompact, les manettes de la Switch peuvent s’attacher et se détacher de l'écran de la console, suivant si vous souhaitez jouer de façon nomade ou devant votre téléviseur. Un système de dragonne est prévu pour venir se fixer sur les manettes une fois détacher afin de prévenir tout risque éventuel de chute, ou comme lors de la sorti de la Wii le meurtre en masse de téléviseur à écran plat lors de parti de motion gaming endiablée. Les dragonnes sont facilement réglables avec un système de bouton poussoir qui ne sera pas sans rappeler celui des capuches de notre enfance.Une fois détachées les manettes peuvent être utilisées tel quel par un ou deux joueurs ou encore être raccrocher à un support pour devenir une manette beaucoup plus conventionnelle.Eh oui j’ai bien dit deux joueurs, en effet possédant chacune un stick des gâchettes et quatre boutons, il sera possible sur certain de jeux de joué avec ces demi-manettes (cf notre prise en main de Mario kart 8 édition déluge un peu plus bas)

 

Joy-ConEt notre avis dans tout ça ? Une fois passé le côté un peu cheap du plastique de ces mini-manettes ( renforcé par les couleurs bleu et rouge) elles ne s'avèrent être ni trop petite ni trop grande. Compact elles tiennent bien en main, particulièrement dans les positions de motion gaming comme dans le jeu Arms (soit une manette dans chaque main) et il est surprenant de ne pas avoir à chercher les boulons tant ils tombent naturellement sous nos petits doigts. Les vibrations ne sont pas trop fortes, et peuvent être assez précises (cf notre prise en main de 1 2 switch).

Socle et accessoires ?

Switch ProNous n’avons pu tester que brièvement le socle de la console. Le passage de la TV à la console se fait de manière immédiate. On sent bien ici le désire de Nintendo de faire au plus simple, ainsi une fois le socle relié électriquement et le câble HDMI branché aucune manipulation fastidieuse n’est nécessaire on prend ou on met la console sur son socle, une simplicité enfantine.Nous avons pu tester également le Nintendo switch pro controller qui ressemble beaucoup à la gamme de contrôleurs pro trouvable sur Wii et Wii U. L’ergonomie est plutôt bonne, et le contrôleur est très léger. Il ressemble à beaucoup de contrôleurs dans le même genre pas d'originalité de ce côté-là.

 

SplatoonParlons maintenant un peu de la console en mode portable : nous avons pu la tester à la fois sur Splatoon et sur Zelda. L’ergonomie est bonne on en oublierait presque qu’il s’agit aussi d'une console de salon . Eh oui je dis presque, car dans la réalité la taille assez imposante de l'engin et son poids nous font tout de suite prendre conscience qu'il sera relativement difficile,pour ne pas dire impossible, de la sortir dans le métro pour une petite partie après le boulot. L’écran de 6.2 pouces est de bonne facture et il n’est pas rare que notre œil préfère l’image de cet écran que celui de la TV (surtout sur Zelda), le processus pour upscale l’image faisant perdre un peu de qualité au passage. Toutefois, il est à noter que l’immersion est totale une fois la console en main,pour peu que vous ailliez un casque sur les oreilles on en oublierait le monde qui nous entoure .

Quid de la rétro compatibilité et du réseau?

Oublié la et faite votre deuil de vos anciens jeux, la Nintendo Switch prend le pari de miser sur des supports cartouches, qui semblerait proche de ce qui se trouve déjà sur DS et 3DS. Un choix qui peut se comprendre au vu l’envie de Nintendo de vous voir crapahuter partout avec votre console, ce support étant bien moins fragile et plus commode à transporter qu’un support disque même petit.Pour la première fois, Nintendo va s’essayer au mode payant pour l’utilisation du mode en ligne de la console. Loin d’être les premiers à faire ça (c’est même le dernier constructeur à se mettre au mode payant), le mode en ligne sera toutefois gratuit pour les premiers détenteurs de la console jusqu’à l’automne 2017, de quoi déjà se faire une idée s’il faut succomber ou pas? Il semblerait quand même que le mode en ligne ne soit pas complet avant l’automne, Nintendo en dévoilant sûrement un peu plus le long de cette année.

 

Et les jeux dans tout ça ?

Attention ces prises en main ont été faites sur des versions de démo et ne représentent en aucun cas un avis définitif sur les jeux cités : il ne s’agit la que d’avis subjectifs qui n’engage que l’auteur de cet article (moi), sur des sessions de jeu variant de 5 à 20 minutes suivant les titres.

 

Splatoon 2 : des calamars et de l’encre svp!

SplatoonPour qui a déjà joué à Splatoon sur Wii U, vous trouverez ici une copie du jeu, pour les deux parties que nous avons faites, nous n’avons pas trouvé de grandes différences avec la version précédente . Le jeu est toujours aussi nerveux et il est inutile d’avoir trop à réfléchir pour y jouer. Côté graphisme,pas de changement majeur ,on pourra peut-être trouver le jeu un peu plus lisse que dans sa précédente version, mais cela reste spéculation le jeu ne sortant pas avant l’été de cette année.Nous l’avons testé sur TV avec le Nintendo switch pro controller : pas de problème du côté de la jouabilité, on se retrouve face à un jeu de shoot classique.

SplatoonNous avons eu aussi la chance de le tester directement sur l’écran de la console. Côté jouabilité on se retrouve avec une jouabilité très (trop) proche de celle sur Wii U, cela étant dit la méthode fonctionne et l’on se retrouve plongé dans le jeu, en oubliant presque que nous sommes au milieu d’une présentation publique de la console.

Très fun, punchi et toujours aussi coloré, idéal en session courte pour se défouler après une journée de travail un peu tendu,il est presque certain que ce jeu, bien qu’un décalque du précédent fera son apparition dans la ludothèque de la rédaction dès sa sortie tant le premier opus nous a convaincus.

 

Mario kart 8 deluxe : une réelle différence ?

Mario Kart 8 DeluxePour tous ceux qui cherchait désespérément Mario kart 9 passez votre chemin, ce Mario kart 8 deluxe reprends le même jeu que celui que vous avez déjà pu voir sur Wii U, à la différence qu’il semblerait toutefois livré directement avec tous les DLCs présents dans le précédent opus et quelques bonus supplémentaires .Nous avons pu le tester en écran splitté avec comme contrôleur un Joy-con : déjà premier bon point il ne sera pas nécessaire de racheter une manette si vous souhaitez jouer à deux à ce jeu chacun des participants ayant une moitié de manette pour jouer.

MarioKart_Presentation2017Une fois l'étonnement passé d’avoir une toute petite manette dans les mains pour jouer, on prend beaucoup de plaisir à jouer à ce Mario kart, la licence restant une des valeurs phare de Nintendo . Pas de surprise pour les touches pour qui a déjà joué à un Mario kart sur une manette classique.Deuxième bon point : le jeu même en écran splitté semble beaucoup plus fluide et plus lisse que sur la version Wii U, à noter toutefois que nous avons encore une fois joué à une version démo du jeu, le jeu n’étant pas prévu pour sortir avant Noël de cette année .

Alors achat ou pas ? Toute la question est bien là, pas de grande nouveauté, mais pour autant il reste un indémodable qui saura ravir petit et grand, disponible en le 28 avril prochain, il peut cependant être un bon achat pour qui veut tester le mode online de la console, qui rappelons le sera payant à partir de l’automne de cette année.

 

1 2 switch : une sélection de mini jeux

1-2 SwitchTout est dit dans le titre, ce jeu n'est qu'une bibliothèque de mini jeux sans identité propre. Loin d’être hideux, le jeu nous fait découvrir par ces différents aspects les possibilités techniques de la console. Les jeux sont variés : ouverture de coffre fort , entraînement à l’arrêt d'une lame d’un samouraï, traite d'une vache. Mention spéciale pour ball count, jeu dans lequel vous devez compter le nombre de billes dans une boîte avec les vibrations de la manette. Le mini jeu nous montre là avec quelle précision les Joys-con peuvent vibrer et vous faire ressentir les billes tapant sur les parois de la boîte. On y a pris un réel plaisir à y jouer, même si sûre les 4 tentatives nous avons essuyé deux échecs .

Oui, mais voilà tout est dit, il ne s’agit que d’une démo édulcorée des possibilités techniques de la manette. On aurait aimé que ce jeu soit fourni avec la console tel Wii sport en son temps pour permettre au public de mieux appréhender les possibilités qu’offre ce nouvel appareil.Dépensé plus de 20€ pour ce jeu serait pure folie, et nous savons d'ores et déjà qu’il sera vendu au prix fort. Disponible à la sortie de la console, nous vous conseillons quand même de passer votre chemin, d’autres partys game verront sûrement le jour sur cette machine pas de précipitation .

 

Arms : le nouveau punch-out?

ArmsNouvelle licence pour la console, sans autre date de sortie que Printemps 2017; Arms se présente comme un jeu de boxe, dans un univers coloré, où les personnages ont des bras croisés entre des ressorts et des rubans. Le monde acidulé d’Arms n’est pas sans rappeler l’univers de nos calamars favoris (Splatoon). Nous sommes ici dans un jeu au graphisme en cel shading, amateur de réalismes ce jeu n’est pas fait pour vous.

ArmsBonne prise en main et jouabilité, la reconnaissance des mouvements par la console se fait sans difficulté. Le jeu ne semble disposer que de 6 personnages ce qui semble être un peu faible pour en faire un jeu complet. Chaque personnage dispose d’armes spéciales qu’il est possible de mettre sur les gants de boxe.Vous aurez besoin pour jouer à ce jeux des deux Joy-Con, le jeu se jouant en motion gaming. Pour jouer en écran splitté il semblera qu'il ne soit pas obligatoire de passer par l’achat d’une deuxième manette, le jeux pouvant à priori se jouer également à la manette classique.

Le jeu est très agréable a joué à deux, nous vous recommandons quand même d’avoir un petit penchant pour les jeux de bastons, avant d'acheter ce jeu, qui est quand même plein de promesses, et surtout n'oubliez pas d'attacher vos dragonnes avant de jouer!

 

Zelda : Open world et nouveauté!

ZeldaEt voilà enfin le dernier jeu que nous avons testé : The Legend of Zelda: Breath of the Wild, attendu de tous et disponible à la sortie de la console, et également sur Wii U.Pour commencer, si ce n’est pas déjà fait, nous vous invitons à aller voir la superbe bande-annonce du jeu, disponible un peu plus bas.

Premier gros changement : les personnages parlent. Si ce n’est pas une révolution en soit, il s'agit tout de même du premier Zelda à être doublé dans en langue compréhensible et intégralement localisée en Français. Il est à noter cependant, que pour le peux qu’on en a entendu le doublage français laisse un petit peu à désirer, les voix semblant faire bien plus enfantine que dans la version anglaise du jeu, visible dans la bande-annonce.

ZeldaCôté nouveauté, outre l’open world nous permettant d’aller où l’on veut, quitte a rencontré des ennemis trop fort pour pouvoir les battes, un nouveau système d’objet est aussi implémenté dans le jeu. Il ne sera visiblement plus possible de trouver des coeurs directement dans l’herbe comme c’était le cas jusque là, il va falloir s’essayer à la cuisine. Eh oui le mot est lâché il faudra nous même nous préparer nos repas dans ce nouvel opus, si nous voulons survivre dans ce nouveau monde hostile. Pour cela il faudra ramasser des ingrédients trouvables un peu partout sur les chemins, et les consommer tels quels ou encore les faire cuire pour avoir plus de bienfaits (Petite mention spéciale Link peut enfin grimpé aux arbres pour aller ramasser des pommes). Grand absent également de la démo à laquelle nous avons joué : les rubis, certainement implantés dans la version définitive.

Côté jouabilité, on repart sur une maniabilité classique à la manette, plus de motion gaming donc plus d’épée a agité dans tous les sens. Un petit temps d’adaptation est nécessaire pour bien prendre en compte toutes les touches nécessaires. Côté armes il sera désormais possible de ramasser des armes par terre ou encore de les louté sur certain monstre, certaine auront une durabilité d’autres non.Du peu que nous avons pu gambader dans les prairies, le jeu semble très ouvert et nous laisse libres de prendre en main notre aventure.

Concernant le côté graphique, sur l'écran de TV nous voyons clairement que le jeu n’est pas net net, il semble clairement plus conçu pour l’architecture de la Wii U que pour celui de la switch, la netteté de l’image s’améliorant un peu quand le jeu passe uniquement sur l’écran de la console. Encore une fois, nous attendons de l’avoir en définitive entre les mains pour juger de la qualité graphique de ce jeu.

Nouvel opus apportant certaine nouveauté, qui plus ai disponible à la sortie de la console, ce Zelda vous fera patienter jusqu'au prochain gros titre de Nintendo si vous ne pouvez pas résister à l’achat de la console.

 

Alors que pensez en définitive de la switch ?

Nintendo propose un très bon concept pour sa nouvelle console, reste à voir si les éditeurs tiers suivront ou pas. Pour ce que nous avons pu en tester, nous avons passé un très agréable moment, et il est sûr que nous achèterons la console le jour de sa sortie, déjà car il y a la présence d’un Zelda, mais surtout avec le concept novateur de la console, nous avons hâte de voir si la console peut se transporter vraiment partout et sans difficulté.

Presentation Switch 13/01