Lumberyard le moteur de jeux selon Amazon

Au printemps dernier, Amazon s'offrait le célèbre moteur de Cryteck, le Cry Engine 3, pour la somme de 50 millions de dollars. Depuis les informations se faisaient extrêmement rares. Aujourd'hui la firme présente son nouveau moteur : Lumberyard.

Amazon et le jeu vidéo

Cela fait maintenant quelques années que Amazon s’intéresse à l'univers du jeu vidéo. Après avoir racheté la plateforme de streaming Twitch en 2014 pour la bagatelle de 970 millions de dollars, la firme s'était offert en mai dernier le moteur Cry Engine 3. Mais ce n'est pas tout, le géant américain avait également racheté de manière plus confidentielle le studio Double Helix Games en février 2014. Ce studio travaillait jusqu'ici sur des jeux à destination des plateformes mobiles et FireTv.

Cependant, le mois suivant le rachat du Cry Engine, le studio à entamer une grande campagne de recrutement visant des développeurs de jeu spécialisés sur les plateformes PC. Ce développement d'activité dans la filière vidéo-ludique semble étonner beaucoup de monde. Cependant, je pense que cette stratégie est tout à fait logique.

Lors du rachat de Twitch, Jeff Bezos ( grand manitou et fondateur d'Amazon) expliquait que le chiffre d'affaire du célèbre site de vente dans la section jeu vidéo ne cessait d'augmenter et avait dépassé les autres secteurs. En parallèle, l'entreprise commençait à proposer ses propres titres sur tablettes et téléphones avec plus ou moins de réussite. Il parait donc normal que le développement de cette activité se fasse sur d'autres plateformes. Le coût moyen de développement d'un jeu PC étant environ cinq fois moins important que celui d'un titre console, il est tout à fait logique que ce soit cette plateforme qu'Amazon ait choisie.

Lumberyard, le Cry Engine 3 revu par Amazon

Amazon LumberyardSi le nouveau moteur d'Amazon est basé sur le Cry Engine 3, son responsable, Eric Schenk annonce "que celui-ci suivra son propre chemin". Le moteur devrait donc dès sa sortie proposer des outils uniques comme notamment un nouveau système de code réseau "low latency" ou encore un système de contrôle via Twitch, baptisé "TwitchPlay" qui permettrait aux viewers d'interagir avec le gameplay du jeu qu'ils regardent.

Le moteur est fourni avec son code source et sans le moindre frais ni souscription. Aucune commission ne devrait être dûe à Amazon sur les vente des jeux réalisés avec le Lumberyard. Si l'on en crois le site officiel, la seule rémunération que toucherait Amazon serait celle des achats et pub "in-app" si les créateurs décidaient d'utiliser les outils adéquat fournis dans le moteur.

Conclusion

Avec Lumberyard, Amazon lorgne clairement sur les plates-bandes de l'Unreal et de Unity. N'ayant pas encore testé la bêta je me garderais bien de faire un comparatif. Cependant, on peut, de manière objective se demander si Amazon corrigera l'un des principaux défauts du Cry Engine 3, à savoir son interface loin d'être user-friendly qui a rebuté bien des créateurs.

Si vous êtes curieux et que vous disposez d'assez de temps, n'hésitez pas à télécharger la bêta de Lumberyard et de nous en faire les retours. La page de téléchargement propose également certains packages d'assets gratuits pour pouvoir se faire une idée des possibilités du moteur.