Le Steam Link en détails

Pour cette fin d'année 2015, Valve a décidé de prendre d'assaut le salon des joueurs. Outre le Steam Controller qui semble faire autant de ravies que de déçus, le Steam Link promet de pouvoir profiter de sa bibliothèque de jeu directement sur son téléviseur. Après quelques jours de test, voilà notre avis sur le fameux boîtier.

Premier contact

Steam linkLe Steam Link est livré dans une boite en carton, sobrement estampillée du logo de la plate-forme. Cette dernière contient le boîtier, un câble RJ45 (Ethernet) plat, un câble HDMI ainsi que l''alimentation secteur. Celle-ci s'accompagne des trois adaptateurs différents afin de pouvoir être branché sur l'ensemble des standards de prises électriques internationales. Aucun mode d'emploi n'est présent dans la boite, seulement un feuillet présentant les différentes méthodes de connexion de l'appareil.

Le Steam Link est une réussite sur le plan du design. Petit avec ses 8,7 cm par 12,2 cm, il se glissera facilement au sein du salon. Sa mise en place est extrêmement simple puisqu'il suffira de relier le boîtier au téléviseur via le cable HDMI, puis de le relier au secteur. La configuration se fera ensuite directement sur le téléviseur.

Navigation et configuration

DSC02277La configuration de l'appareil est simple, après avoir choisi la langue désirée, vous n'aurez plus qu'à selectionné le PC que vous souhaitez streamer et la qualité ciblé. Reposant sur le moteur de stream local de Steam, l'utilisation matériel pour l'encodage sera la même que le système déjà en placer sur la plate-forme de Valve. Vous aurez ainsi le choix entre trois réglages de compression:

- Rapide

- Equilibré

- Beau

Vous aurez également la possibilité de choisir le débit alloué sur votre bande passante afin d'affiner ces réglages en fonction de votre installation.

Le Steam link dispose de trois ports USB afin d'accueillir clavier, souris ou controller. Si la majorité des périphérique sont compatibles, d'autre comme la manette sans fil Xbox One ne le seront que plus tard. Une fois que tout est prêt, il ne vous restera plus qu'à profité de votre bibliothèque Steam via son interface Big Picture.

En jeu

steam linkDurant les tests, nous n'avons rencontré aucun problème de compatibilité entre les titres essayés et le système. Toutefois, certains titres tels que MGS: Ground Zero affichait un curseur Windows en permanence à l'écran. Utilisant le moteur de streaming de Steam, le jeu est affiché à la résolution défini sur votre PC et affichera de ce fait des bandes noires si cette dernière n'a pas le même ratio que votre téléviseur.

Niveau performance, avec un branchement Ethernet direct, le Steam Link tient ses engagements et offre du 1080p et du 60 FPS de manière constante. En revanche, le test sur notre switch 10 Mb/s

offrait au mieux un 720p et un framerate oscillant entre 24 et 32 FPS ou un 480p à 60 FPS. L'utilisation du boîtier en Wifi n'a quant à elle eut aucune incidence sur la qualité de l'image.

En revanche, la latence s'en ressentait. En effet, lors des essais sans fil la latence (temps entre la pression de la touche et la réaction à l'écran) atteignait parfois près de 0,3 secondes, une durée qui dans des titres nerveux se fait ressentir. Une durée qui en revanche ne dépassait jamais 0,15 seconde en filaire avec une moyenne de 0,1 seconde.

Seul véritable bémols, le son est parfois saturé ou présente des artefact de compression. Cela étant dit, ils sont suffisamment rares pour ne pas impacter le plaisir de jeu.

En conclusion

steam linkLe Steam Link est un excellent moyen de profiter de vos jeux PC sur votre téléviseur. Le boîtier se révélant bien plus performant que ce à quoi nous nous attendions. De plus, une fois Steam lancé sur votre machine, le Steam Link affiche l'ensemble de votre bureau et vous permettra donc de profiter de titres non Steam ou d'autres logiciels tels que votre lecteur multimédia ou votre navigateur internet. Un rappel tout de même, l'utilisation du Steam Link nécessite un encodage des flux vidéo et audio et donc demandera plus de puissance à votre PC que la simple utilisation d'un jeu. Le résultat dépendra donc également de la puissance de votre machine, mais si celle-ci fait fonctionner votre jeu à son maximum alors vous n'avez pas de soucis à vous faire.